Close

Commentaires Actuels

le nov. 5, 2019 | par Guy Jany
le sept. 2, 2019 | par Catherine ANDRIEUX

La levure de riz rouge - Le guide complet

Découvrez le guide complet sur la levure de riz rouge !

Qu’est-ce que la levure de riz rouge ?

Extraite de la fermentation du riz par l’intermédiaire d’un champignon, la levure de riz rouge connaît un grand engouement dans la gastronomie asiatique qui l’utilise comme exhausteur de goût ou comme colorant alimentaire. Au VIIIe siècle avant notre ère, les populations chinoises se servaient déjà de levure de riz rouge dans leur médecine traditionnelle. Selon elles, la levure de riz rouge était capable de réguler la circulation du sang, mais aussi de faciliter la digestion et d’éviter les diarrhées. Des historiens ont découvert un livre de pharmacopée (Le Bencao gangmu 本草綱目) datant du XVIe siècle dans lequel, la recette précise de la fermentation du riz par la levure rouge est bien décrite.

La fermentation du riz blanc s’opère via une levure (champignon microscopique) nommée Monascus purpureus et mise en culture sur les grains. En plus de contenir un pigment rouge, la levure, déclenche le processus de fermentation et met en action un ensemble de substances nommées monacolines. Parmi ces dernières, la monacoline K s’avère tout à fait intéressante car elle possède des caractéristiques chimiques similaires à la lovastatine, un ingrédient clé agissant au niveau de l’hypercholestérolémie en inhibant la synthèse du cholestérol. En outre, la levure de riz rouge contient d’autres procédés actifs tels que des phytostérols, des isoflavones et des gras monoinsaturés qui se montrent tout à fait intéressants pour la réduction du cholestérol. On recense aussi dans sa composition, de l’amidon (68%), des protéines (17%), des fibres, des alcaloïdes (0, 35%), de la niacine ou vitamine B3, des pigments naturels, de l’eau et quelques traces d’oligo-éléments.

Comment se présente la levure de riz rouge ?

Il ne faut pas confondre la levure de riz rouge vendue comme complément alimentaire et celle commercialisée dans les épiceries chinoises. La levure est mise en culture sur le riz avant d’être récoltée puis déshydratée. On la trouve sous forme de pilules ou de gélules.  De nombreux essais cliniques ainsi que de multiples recherches en laboratoires ont permis de mettre en évidence les principales vertus de la levure de riz rouge et de recevoir l’aval des instances officielles pour la commercialisation de cette statine naturelle.  

Penchons-nous donc maintenant sur les réels bienfaits de la levure de riz rouge et sur tout ce qu’elle peut apporter au quotidien.

Quels sont les bienfaits de la levure de riz rouge?

Est-ce que la levure de riz rouge est bonne pour le cholestérol ?

On le sait tous, l’hypercholestérolémie, entraine de l’hypertension et avec elle, favorise les maladies et risques d’accidents cardiovasculaires. La levure de riz rouge permettrait de lutter efficacement contre ce genre de désagréments. Avec un bon apport en monacoline k, ce complément facilite la baisse du taux de cholestérol mais aussi des triglycérides. Et ce, dès les premières semaines d’utilisation. La prise de levure de riz rouge accompagnée d’un mode de vie sain et d’un régime de type méditerranéen ferait des miracles en ce qui concerne la réduction du taux de mauvais cholestérol sanguin.  

 Le plus Pierre Jérôme

Les personnes intolérantes aux statines chimiques trouveraient dans la levure de riz rouge une bonne alternative ! Elles éviteraient, de fait, les soucis de douleurs musculaires, des troubles de la digestion ou de leur transaminase, provoquées par les statines chimiques élaborées en laboratoire.

On trouvera des explications complémentaires dans cette étude publiée sur le site National Library of medicine

Les autres bienfaits de la levure de riz rouge

Limiter le risque d’AVC (accident vasculaire cérébral)

Il est prouvé médicalement que l’hypercholestérolémieaugmente les risques d’AVC (accident vasculaire cérébral). La présence de monacoline K dans la levure de riz rouge éviterait les ruptures de la plaque d’athérome et la formation de caillots sanguins.  

Le plus Pierre Jérôme

Associée à un complément alimentaire riche en antioxydants, la levure de riz rouge améliore le travail des cellules endothéliales.

Réduire la glycémie

Des expériences en laboratoire, auraient mis en évidence les capacités hypoglycémiantes de la levure de riz rouge.  Cela laisse présager de bonnes nouvelles pour le traitement ou la prévention du diabète.  

Diminuer l’obésité

Ce sont encore des études en laboratoire qui viendraient expliquer pourquoi la complémentation en levure de riz rouge pourrait diminuer l’obésité. Les pigments présents dans la levure seraient indiqués pour limiter l’absorption des graisses. La prise de poids se trouverait limitée avec l’ajout de gélules de levure de riz rouge dans une alimentation équilibrée et un mode de vie sain. Certains chercheurs chinois avancent même que la levure de riz rouge agirait légèrement comme un coupe-faim naturel.

Tenir en bonne forme son système rénal

Le suivi d’une cure de levure de riz rouge pourrait sensiblement faire baisser la protéinurie et améliorer le processus de filtration de l’urine. Cette action propre à la lovastatine se manifeste avec son équivalant naturel, la monacoline K.

Traiter les fractures osseuses

Selon une enquête scientifique publiée sur le site de la national library of medicine, la complémentation en levure de riz rouge pourrait considérablement augmenter le nombre de cellules osseuses.

Et la maladie d’Alzheimer ?

Il est maintenant reconnu qu’il y a une relation de cause à effet entre le métabolisme du cholestérol et la maladie d’Alzheimer. Pour en savoir plus, lire l’article sur le site de la fondation Vaincre Alzheimer.

Si on admet que la levure de riz rouge, prise en complément alimentaire, agit sur la régulation du cholestérol, on peut donc espérer qu’elle pourra aussi jouer un rôle dans la limitation de la progression de la maladie d’Alzheimer et limiter les pertes de mémoire. Voir plus loin la mise en garde de l’ANSES concernant les séniors.

D’autres actions ciblées de la levure de riz rouge

  • La levure de riz rouge joue un rôle anti-inflammatoire
  • La levure de riz rouge possède une action efficace sur le stress oxydatif

VOIR LES PRODUITS

Produit - levure de riz rouge.png

Comment prendre de la levure de riz rouge ?

Quelle dose prendre ?

Pierre Jérôme recommande la prise d’une gélule par jour en respectant toujours les doses journalières recommandées. A consommer avec une alimentation variée et équilibrée associée à une bonne hygiène de vie. La levure de riz rouge est mieux assimilée lorsqu’elle est prise avec de la nourriture.

Pourquoi prendre la levure de riz rouge le soir ?

Il est conseillé de prendre la levure de riz rouge, le soir parce qu’en général, les médicaments anti-cholestérol (statines) possèdent une action renforcée lorsqu’ils sont pris à ce moment de la journée. Des études scientifiques démontrent que, lorsqu'une statine est prise le soir, la réduction du cholestérol LDL est plus importante que lorsqu'elle est ingérée le matin. Étant donné que la levure de riz rouge contient un composé, la monacoline K, possédant le même principe actif que celui que l'on trouve dans les médicaments hypocholestérolémiants délivrés sur ordonnance (la lovastatine), il semble évident de calquer sa posologie sur les traitements chimiques qui lui sont proches.

 

Quelles sont les contre-indications de la levure de riz rouge ?

Bien que tous les effets secondaires ne soient pas connus, la levure de riz rouge est considérée comme sûre lorsqu'elle est prise dans le respect des instructions. Mais, comme nous venons de le dire, la levure de riz rouge contient un principe actif appelé monacoline K, possédant la même structure chimique que le principe actif de la lovastatine, une "statine" indiquée pour la régulation du cholestérol. Pour cette raison, les suppléments de levure de riz rouge peuvent exceptionnellement produire les mêmes effets secondaires et interactions médicamenteuses que les médicaments anticholestérol chimiques.

Voici quelques contre-indications générales :

  • Si vous prenez déjà un médicament hypocholestérolémiant comme la lovastatine, évitez un éventuel surdosage, avec l’ajout de levure de riz rouge
  • Si vous souffrez d’une affection du foie ou des reins, demandez conseil à votre médecin avant d’entamer une cure de levure de riz rouge
  • La levure de riz rouge a provoqué des malformations congénitales chez les animaux. Pour cette raison elle est contre-indiquée pour les femmes enceintes ou allaitant.  
  • Ne donnez pas de levure de riz rouge à un enfant sans avis médical.
  • Les effets de la levure de riz rouge pourraient s’ajouter à ceux des médicaments anticoagulants. La prise de ce complément est donc contre-indiquée avec tout traitement anticoagulant.

 

Conseils complémentaires concernant une cure de levure de riz rouge

Choisir un fournisseur labélisé et reconnu

La levure de riz rouge est souvent vendue en tant que complément alimentaire à base de plantes. Tous ces produits alimentaires doivent être achetés auprès d'une source fiable.  On préférera utiliser des produits labélisés BIO pour éviter la présence de métaux toxiques et tabler sur une bonne traçabilité.

Dans tous les cas, il faudra se conformer aux instructions figurant sur le produit et consulter un professionnel de santé (pharmacien ou médecin) en cas de moindre doute. 

Le plus Pierre Jérôme

Les gélules de levure de riz rouge Pierre Jérôme sont fabriquées en France dans un laboratoire certifié ISO 9001 et ISO 22000. Elles sont garanties sans OGM, ni gluten, ni gélatines, ni colorants artificiels, ni amidon, ni lactose, sans sel ou sucre ajouté et compatibles avec un régime végétarien et végan.



Quelques recommandations

  • Éviter la consommation d’alcool lors d’une cure de levure de riz rouge, car cela peut augmenter les risques de lésions hépatiques.
  • Éviter d'utiliser des produits à base de pamplemousse. Il semblerait que cet agrume puisse interagir avec la levure de riz rouge et provoquer des effets secondaires indésirables.
  • Ne pas prendre de levure de riz rouge sans avis médical si vous utilisez un médicament pour traiter tout type d'infection virale, bactérienne ou fongique.

 

Levure de riz rouge : mise en garde pour les plus de 70 ans

En 2014, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a émis quelques réserves concernant les personnes fragiles et leur consommation de levure de riz rouge. L’ANSES considère que la tranche des plus de 70 ans ne devrait en aucun cas commencer une cure de levure de riz rouge sans l’avis préalable d’un médecin. L’agence estime que la prise de compléments alimentaires présentant des monacolines pourrait exposer les seniors, à des risques sanitaires et pathologies de plus ou moins grosse gravité.

Cliquer pour lire les préconisations de l’ANSES

L’INSERM quant à lui s’interroge en 2020, sur l’arrêt de la prévention du cholestérol par la prise de statines après 75 ans.

Liste non exhaustive des effets indésirables

  • Gène musculaire : douleurs musculaires, rhabdomyolyse (dégradation précoce des cellules des muscles du squelette). Pour éviter ce genre de désagréments, on pourra, après accord d’un professionnel de santé, associer la cure de levure de riz rouge avec celle de Coenzyme Q10
  • Symptômes allergiques : rhinites, conjonctivite, prurit. Il sera donc important de faire une évaluation des allergènes alimentaires avant d’entamer une cure longue de levure de riz rouge.
  • Rares cas de troubles digestifs

 

La levure de riz rouge comparée à d’autres plantes ou aliments hypocholestérolémiantes

Selon les renseignements lus dans la thèse de pharmacologie soutenue en 2012 à la faculté de pharmacie de l’université de Lorraine, la levure de riz rouge n’aurait rien à envier à d’autres plantes ou aliments vantés hypocholestérolémiants. Il semblerait qu’elle les dépasse presque tous.

Guggul : sa réputation hypocholestérolémiante est erronée. Il serait inefficace contrairement à la levure de riz rouge

Soja : le soja possède une vraie efficacité au niveau lipidique, mais la levure de riz rouge serait encore plus bénéfique.

L’ail : est très intéressant pour éviter les soucis cardiovasculaires, mais contrairement à la levure de riz rouge, il n’agit pas sur le HDL-C, alors que la levure cible à la fois, le cholestérol sérique, les triglycérides et le cholestérol HDL.

Le psyllium : comme l’ail, il se montre efficace dans la prévention des maladies cardiovasculaires, mais sa propension à diminuer le cholestérol est moins importante que la levure de riz rouge.

Vous êtes convaincus par l’efficacité de la levure de riz rouge ? Découvrez l’offre Pierre Jérôme ou contactez les conseillers pour des informations complémentaires.

VOIR LES PRODUITS

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close