Close

Quinquina - Les bienfaits du Quinquina, un arbuste oublié

Posté le: Nov 16, 2020 | Auteur: Axelle Rousse

Utilisé depuis longtemps dans la lutte contre le paludisme, le quinquina a plus d’un tour dans son sac écorce !

Dans la famille des arbres et arbustes qui vous veulent du bien, en voilà un qui s’épanouit en Amérique du Sud et qui s’est déjà rendu bien utile par le passé. Le Cinchona officinalis, ou quinquina, appartient à la famille des Rubiacées (comme le gardénia et le café) et possède une écorce plus que célèbre, car c’est d’elle que l’on tire la quinine. Différents peuples d’Amérique du Sud, fabriquaient avec le quinquina, une boisson apéritive à base de son écorce et connaissaient ses vertus. Mais le quinquina c’est bien plus qu’un vin ou une boisson amère, c’est une plante médicinale pleine de promesses. Apprenons à mieux connaitre cet arbuste oublié ; quelles sont les bienfaits du quinquina et ses principales indications ? 

 

Une plante chargée d’Histoire

Originaire d’Amérique du Sud, le quinquina peut atteindre plus de 6 mètres et se rencontre dans les forêts d’altitude telle que la Cordillère des Andes. Il ne perd jamais ses feuilles et possède en été, des fleurs ressemblant à des grappes blanches ou roses. Des petits fruits apparaissent ensuite.

L’écorce du quinquina contient de la quinine, un principe actif aux nombreuses vertus. Utilisé par les peuples et tribus d’Amérique du Sud, le quinquina serait arrivé en Europe grâce aux Jésuites qui étaient, eux aussi convaincus des atouts de cette poudre d’écorce. Vers 1820, en Europe, les médecins reconnaitront dans la quinine une substance active détonante. Des papes et des rois européens bénéficièrent de ce remède et le grand Jean de La Fontaine lui-même dédia un de ses poèmes au quinquina ! Au XXe siècle et plus précisément pendant la période troublée de la 2ème guerre mondiale, des recherches furent entreprises pour mettre à jour une molécule de synthèse substituable à la quinine. Et voilà que notre quinquina donna naissance (chimiquement parlant) à plusieurs médicaments existants encore aujourd’hui, dont la Chloroquine et la Nivaquine. 

Abandonné avec l’ère industrielle le quinquina naturel connait aujourd’hui, un regain d’intérêt lié à celui pour la phytothérapie et les médecines naturelles. Ses racines et son écorce ne sont sans doute pas prêtes à être supplantées. 

VOIR LES PRODUITS

 

Quelles sont les propriétés du quinquina ?

Utilisé depuis longtemps dans la lutte contre le paludisme, le quinquina a plus d’un tour dans son sac écorce ! Si le quinquina est une plante très usitée en phytothérapie, c’est bien en raison de la haute teneur en quinine de son écorce. 

En tant qu’alcaloïde naturel, la quinine présente dans l’écorce du quinquina possède des propriétés multiples :

  • Fébrifuge

  • Tonifiante

  • Fortifiante

  • Cicatrisante

  • Antiseptique

  • Diurétique

  • Analgésique

  • Antipyrétique

  • Antipaludiques
     

Grâce à ces propriétés, la quinine sera tout indiquée pour accompagner la lutte contre différents maux. Voici quelques-uns des bienfaits du quinquina : 

  • Douleurs musculaires, courbatures, crampes

  • Aide à la régulation du rythme cardiaque

  • Diminution des démangeaisons et irritations du cuir chevelu

  • Le quinquina augmente l'appétit

  • Il aide à soulager la sphère digestive 

  • Il peut nourrir les cheveux, utilisé en shampoing comme le henné. 

  • Le quinquina favorise la cicatrisation des plaies

  • Il assure une meilleure résistance aux maladies

  • Son action brûle-graisse permet de lutter contre l’obésité 

  • Il combat les états de fatigue et diminue les troubles digestifs bénins
     

Le quinquina Pierre Jérôme

Vitamine D - 90 gélules végétalesFabriquées et conditionnées en France dans un laboratoire certifié ISO 9001 et ISO 22000, les gélules Pierre Jérôme contiennent de la poudre d’écorce de quinquina rouge (Cinchona pubescens Vahl). Sans OGM, ni gluten, ni gélatines, ni colorants artificiels, ni amidon, ni lactose, sans sel ou sucre ajouté, les gélules possèdent une enveloppe végétale (HPMC). 

  • Composition pour 1500 mg, 93 mg d’alcaloïdes quinoléiques

Les gélules sont conditionnées en pot de 90 (poids net pour 90 gélules = 35.37g).  Pour bénéficier d’un tarif dégressif, la vente en lot est proposée (jusqu’à 4 pots).  

VOIR LES PRODUITS
 

 

Les conseils d’utilisation Pierre Jérôme

Il est recommandé de prendre 3 à 5 gélules par jour et de les avaler avec de l'eau, avant les repas. La consommation de quinquina devra être soutenue par une alimentation variée et équilibrée associée à un mode de vie sain.

Ce complément alimentaire revitalisant à base de plantes devra être tenu hors de portées des jeunes enfants. Son emploi est déconseillé chez les enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes et/ou allaitantes.

Autres contre-indications : 

  • Toutes personnes allergiques à la quinine : en cas de diarrhées, des étourdissements et des réactions dermatologiques, il est préférable de stopper la cure de quinquina et de prendre contact avec son médecin.

  • Les personnes traitées avec des médicaments coagulants, devront demander l’avis d’un médecin.

  • Les individus intolérants aux alcaloïdes s’en abstiendront.
     

Gros plan sur certaines vertus du quinquina 

Les vertus antigrippales du quinquina

Ce n’est pas pour rien que le quinquina est surnommé la « plante à fièvre ».  La quinine qu’il renferme dans son écorce est un puissant fébrifuge indiqué pour la suppression ou la diminution de nombreux cas de fièvre. Elle est d’ailleurs utilisée depuis de nombreuses années dans la lutte contre le paludisme, une maladie infectieuse qui entraine le décès de plus de 350 000 personnes par an. 

Dans le cadre des états grippaux, la quinine extraite du quinquina prise en usage interne agira sur plusieurs sphères du corps pour :

  • Apporter une action tonique pour retrouver des forces lors de la convalescence post-grippale

  • Lutter contre l’asthénie grippale

  • Réduire les états fébriles

  • Procurer tonicité et énergie après une période d’anémie

Le pouvoir antalgique du quinquina

Les antalgiques naturels sont des substances qui permettent de réduire les douleurs. Le quinquina, grâces à ses propriétés anti-inflammatoires le rendant capable de soulager des crampes musculaires et autres courbatures, entre bien dans cette catégorie.

Le rôle de modérateur cardiaque du quinquina

Un médecin et chercheur français, vivant au XVIIIe a mis en évidence que la quinine présente dans l’écorce du quinquina aurait tendance à faciliter la conductibilité cardiaque tout en régulant l’arrivée de graisses dans le sang. 


Que vous optiez pour le quinquina parce qu’il stimule l’organisme, qu’il augmente l’appétit ou pour son pouvoir antigrippal, les conseillers Pierre Jérôme se tiennent à disposition pour tous renseignements complémentaires concernant les bienfaits de son quinquina rouge.

Ecrit par Axelle Rousse

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close