Close

Faites le plein de soleil avec la vitamine D3 !

Posté le: Dec 24, 2020 | Auteur: Axelle Rousse | Catégories: Bienfaits & Vertus

Zoom sur la vitamine D3, une des cinq formes de la vitamine D. pourquoi est-elle indispensable ? Nous vous détaillons bienfaits, posologie et précautions.

Qui n’a jamais apprécié de recevoir les rayons bienfaisants du soleil quelle que soit la saison ? Notre étoile nous apporte non seulement sa lumière et sa chaleur mais elle permet également à notre peau de synthétiser naturellement la vitamine D3, une vitamine plus qu’indispensable pour garder notre organisme en pleine santé. Mais quand le soleil est capricieux ou que vous ne pouvez en profiter pleinement, comment se procurer cette fameuse vitamine essentielle, vitale pour votre corps ? 

Où trouver de la vitamine D3 ? 

De nombreux produits d’origine animale ou végétale, en vente libre et présents sur la plupart des étals, sont riches en vitamine D3.  

  • Le champignon shitaké déshydraté 

  • Certains poissons : sardines, harengs, maquereaux, thon, anguille, anchois, saumon, huile de foie de morue et de flétan…

  • Les œufs

  • Les produits laitiers (lait, beurre, fromages, margarine)

  • Quelques boissons issues du soja

  • Abats (foie de veau). 

 

Apports journaliers en vitamine D3 : 

  • Enfants de moins de 3 ans : jusqu’à 400 UI ou 10 µg

  • Enfants de 3 à 12 ans : jusqu’à 200 UI ou 5 µg

  • Adolescents jusqu’à 19 ans : 200 UI ou 5 µg

  • Adultes : 200 UI ou 5 µg

  • Personnes âgées : jusqu’à 400 UI ou 10 µg

En cas de pathologies, votre médecin peut être amené à vous prescrire une quantité plus importante de vitamine D3.



VOIR LES PRODUITS

Déficit en vitamine D3

Une alimentation, la plus équilibrée possible ne pourrait combler tous les besoins en nutriments d’un individu. Même en ne se nourrissant que d’aliments biologiques et de plats non industriels, la valeur nutritionnelle de la nourriture n’apportera pas à notre organisme tous les oligo-éléments et minéraux auxquels il aspire. Le rythme de vie trépidant, le boulot-métro-dodo et le stress qui nous agitent entrainent des carences qui peuvent devenir préoccupantes pour notre santé. 

Le déficit en vitamines doit être surveillé de très près, d’autant plus que de récentes publications* ont révélé que 80 % des Français connaissaient régulièrement des carences en vitamine D. Chose étonnante, ces insuffisances ne touchent pas uniquement les résidents de départements peu ensoleillés. 

Afin de déterminer si vous manquez de Vitamine D3, voici les principaux symptômes révélateurs d’une carence :

  • Fatigabilité, humeur changeante et dépression 

  • Peau déshydratée

  • Fragilité des os (ostéoporose, ostéomalacie) et des dents

  • Décalcification/Hypocalcémie

  • Rachitisme et rhumatisme chez l’enfant

  • Crampes, douleurs et faiblesses musculaires

  • Déficience immunitaire 

  • Déficit cognitif

  • Perte de cheveux

  • Convulsions et crise de tétanie

  • Hypertension artérielle

Une prise de sang prescrite par votre médecin viendra valider ou non une suspicion de carence.

Quels sont les bienfaits de la vitamine D3 ?

La bonne nouvelle, c’est que la vitamine D3, l’une des formes de la vitamine D mettra du soleil dans votre santé et vous donnera tout ce qu’elle a de meilleur ! 


Voici ses principaux bienfaits de la vitamine D3 :

  • La vitamine D3 naturelle joue un rôle bénéfique dans le maintien en bonne santé des os et des dents. A ce titre elle préviendrait l’ostéoporose et d’autres maladies liées aux système osseux (rachitisme, perte osseuse…). Pourquoi ? Parce qu’elle participe à l’augmentation du taux de phosphore et de calcium dans le sang et qu’elle favorise la fixation de ce dernier sur l’ensemble du système osseux. 

  • La vitamine D3 intervient dans le renforcement du système immunitaire et aiderait alors à combattre des affections tels que la grippe saisonnière, l’asthme, les soucis pulmonaires. 

  • Elle jouerait un rôle dans la réduction du taux de cholestérol 

  • La vitamine D3 aide au bon développement des fonctions cognitives (mémoire, raisonnement, prise de décision…) 

  • Elle s’illustre dans le renforcement du système musculaire

  • Assure une protection efficace contre certaines formes de diabète

  • Stabilise et améliore l’humeur

  • Se rend efficace dans l’hydratation des tissus et la prévention de l’eczéma

  • La vitamine D3 aurait l’avantage de ralentir le stress oxydatif

  • Des recherches récentes mettent en évidence une action ciblée de la vitamine D3 sur la prévention de certains cancers (côlon, sein...) et de plusieurs maladies cardiaques.

La vitamine D3 Pierre Jérôme

Vitamine D - 90 gélules végétales

Conditionnée en pot de 90 gélules (Poids net : 31g), la vitamine D3 Pierre Jérôme est fabriquée et conditionnée en France dans un laboratoire certifié ISO 9001 et ISO 22000.  

Sans OGM, ni gluten, ni gélatines, ni colorants artificiels, ni amidon, ni lactose, sans sel ou sucre ajouté, les gélules sont recouvertes d’une enveloppe HPMC, 100% végétale (Hydroxypropylmethylcellulose) et contiennent un anti-agglomérant à base de maltodextrine. 

Spécificités de la formulation Pierre Jérôme :

  • Vitamine D3 à 100.000 Ul/g : 10mg soit 1000 UI = 25µg ce qui représente 500% des AR (Apports recommandés).

stuce pratique : les différents produits en gélules Pierre Jérôme vous permettent de cumuler éventuellement 2 compléments alimentaires supplémentaires, car ils possèdent leur propre code de couleur ! 

VOIR LES PRODUITS

Les conseils Pierre Jérôme pour l’utilisation de la Vitamine D3

Posologie :

  • 1 gélule par jour à consommer de préférence avec une alimentation variée et équilibrée associée à un mode de vie sain.

  • Toujours respecter les doses journalières indiquées sur le pot ou les prescriptions de votre médecin.

Précautions d’emploi :

  • En cas de traitement médical en cours, il préférable de prendre conseil auprès de votre professionnel de santé avant d’entamer une cure de vitamine D3.

  • Toujours tenir hors de portées des jeunes enfants.

Cure préventive :

  • Pour éviter les carences, il est possible de faire une cure de vitamine D3 entre octobre et mars lorsque votre lieu de résidence n’est pas très ensoleillé à cette période de l’année. 

 

Effets indésirables de la vitamine D

  • Le surdosage en vitamine D3 est très rare. En vous référant à la posologie et en ne dépassant pas les doses conseillées vous devriez être à l’abri de ces désagréments. 

 

 

A qui conseiller la vitamine D3 et ses bienfaits ? 

Ce supplément alimentaire est adapté à divers situations, âges et circonstances de vie. Toute la famille peut bénéficier des bienfaits de la vitamine D3.

 

  • Faible ensoleillement : lorsque les journées raccourcissent, le temps d’ensoleillement ne permet plus à l’organisme de faire la synthèse qu’une quantité suffisante de vitamine D. 

  • Vous résidez dans une zone géographique où l’exposition au soleil est insuffisante : ville polluée, région nordique peu ensoleillée en automne/hiver.

  • Votre vie est sédentaire parce que vous vivez en institution ou êtes handicapé.

  • Votre alimentation n’est pas assez équilibrée : c’est le cas si vous ne consommez pas assez de poissons gras ou que vous suivez un régime végétalien.

  • Vous avez plus de 70 ans et votre peau fine a plus de mal à synthétiser la vitamine D3 naturelle.
    • Si votre médecin vous l’autorise, n’hésitez pas à vous complémenter avec de la vitamine D3.

  • Si vous êtes obligé de porter des vêtements couvrants par conviction ou en raison du climat hivernal : cette sous-exposition aux rayons du soleil ne permet pas à votre organisme d’assurer la production de suffisamment de vitamine D. 

  • Si vous possédez une peau pigmentée : sachez que le pigment qui colore la peau se comporte comme une barrière protectrice contre les rayons du soleil. Les peaux foncées ont donc plus de difficultés et mettent plus longtemps à synthétiser la vitamine D. 

  • Vous êtes en période de ménopause : des essais cliniques ont démontré qu’une supplémentation en vitamine D3 pouvait favoriser l’augmentation de la densité osseuse. 

 

 

*Enquête Nationale Nutrition Santé 2006 – 2007 (Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire 2012, 189-94

Ecrit par Axelle Rousse

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close