Close

Commentaires Actuels

le nov. 5, 2019 | par Guy Jany
le sept. 2, 2019 | par Catherine ANDRIEUX

Les remèdes naturels contre l'insomnie et les troubles du sommeil

Posté le: févr. 6, 2024 | Auteur: Axelle Rousse | Catégories: STRESS - SOMMEIL, Tous les articles, Produits

Découvrez comment retrouver un sommeil de qualité grâce aux alternatives naturelles de Pierre Jérôme !

Diverses sources et sondages annoncent que 16% des Français d’âge adulte seraient concernés par des troubles du sommeil.  Il peut s’agir de difficultés d’endormissement, de réveils nocturnes et de cauchemars, d’insomnie chronique ou d’impossibilité à dormir aussi longtemps qu'on le souhaiterait. Quand on sait que l'insomnie et plus généralement, l’ensemble des troubles du sommeil peuvent entraîner des conséquences graves, comme une somnolence diurne excessive, un risque accru d'accidents de la route et des effets néfastes sur la santé, il est important de se pencher sur la question. Dans cet article nous verrons quelles peuvent être les différentes causes des insomnies et mettrons en évidence les principaux remèdes naturels contre les troubles du sommeil.  

Qu’est-ce qui cause des insomnies ? 

Une combinaison de facteurs peut déclencher et exacerber l'insomnie. Notons aussi que toutes les insomnies ne sont pas identiques et peuvent être vécues de manière différente selon l’individu qui les subit. L’impact de l'insomnie sur les individus est très variable et dépend de nombreux paramètres.  

Le stress

Le stress provoque une réaction profonde de l'organisme qui nuit à la qualité du sommeil. La réponse Le corps répond au stress bien souvent par un état d’l'hyperexcitation. L'incapacité à dormir peut elle-même devenir une source de stress, ce qui rend de plus en plus difficile la rupture du cycle du stress et de l'insomnie

-> Retrouvez l’article de blog sur les Compléments alimentaires contre le stress : lesquels sont efficaces ? 

Horaires de sommeil irréguliers

Dans un monde idéal, l'horloge interne du corps, connue sous le nom de rythme circadien, suit de près le schéma quotidien du jour et de la nuit. Mais dans la vraie vie, nombreux sont ceux qui subissent des horaires entraînant un désalignement de leur rythme circadien. Deux exemples bien connus sont le décalage horaire et le travail en 3/8. Le décalage horaire perturbe le sommeil parce que le corps ne peut pas s'adapter à un changement rapide de fuseau horaire. Le travail de nuit ou en 3/8 empêche toute routine dans le cycle du sommeil. Chez certaines personnes, les rythmes circadiens peuvent être décalés vers l'avant ou vers l'arrière sans cause claire, ce qui entraîne des difficultés persistantes dans les horaires et la qualité générale du sommeil.

Troubles de la santé mentale

Les troubles mentaux tels que l'anxiété, la dépression et les troubles bipolaires sont souvent à l'origine de graves problèmes de sommeil. Les médecins estiment que ces troubles peuvent provoquer des pensées négatives envahissantes et une hyperexcitation mentale qui perturbent le sommeil. En outre, un mauvais sommeil peut déclencher ou aggraver des troubles existants, créant ainsi une chaîne complexe de causes et d'effets pour l'insomnie. Des études indiquent que l'insomnie exacerbe les symptômes des troubles de l'humeur et de l'anxiété et augmente même le risque de suicide chez les personnes souffrant de dépression.

Douleurs

Presque toutes les affections qui provoquent des douleurs peuvent perturber le sommeil. Le fait de ruminer la douleur lorsque l'on est au lit sans dormir peut l'amplifier, ce qui accroît le stress et les problèmes de sommeil. 

Diabète de type II

Les complications de santé liées au diabète de type II peuvent faire partie des causes sous-jacentes de l'insomnie. Les douleurs dues à la neuropathie périphérique, le besoin plus fréquent de s'hydrater et d'uriner et les variations rapides de la glycémie peuvent interrompre le sommeil. 

L’apnée du sommeil

L'apnée du sommeil, caractérisée par des épisodes d’arrêts respiratoires pendant la nuit complétés par des ronflements, est une cause de trouble du sommeil de plus en plus fréquente. 20 % des Français y seraient confrontés. 

Médication 

Les problèmes de sommeil et l'insomnie peuvent être des effets secondaires de nombreux types de médicaments. Il s'agit par exemple des médicaments pour la tension artérielle, des antiasthmatiques et des antidépresseurs. D'autres médicaments provoquent une somnolence diurne qui peut perturber les horaires de sommeil d'une personne. Si la prise de médicaments peut chambouler le sommeil, le sevrage peut lui aussi occasionner des troubles du cycle circadien. 

Problèmes neurologiques

Les troubles neurodégénératifs et neurodéveloppementaux, sont associés à un risque élevé d'insomnie. Démence sénile et maladie d'Alzheimer, peuvent perturber le rythme circadien d'une personne et sa perception des indices déterminant le cycle veille-sommeil. Les troubles neurodéveloppementaux tels que le trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité (TDAH) peuvent provoquer une hyperexcitation qui empêche les personnes de trouver le sommeil dont elles ont besoin. Les chercheurs ont remarqué que les problèmes de sommeil étaient assez fréquents chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) et peuvent persister à l'âge adulte.

Parasomnies et syndrome des jambes sans repos (SJSR) 

Il est avéré que le SJSR perturbe énormément le sommeil en provoquant des sursauts incontrôlables. Le somnambulisme, les cauchemars et la paralysie du sommeil sont des exemples bien connus de parasomnies impactant la qualité du sommeil. 

La grossesse

De multiples facteurs peuvent être à l'origine de l'insomnie pendant la grossesse :

  • L'inconfort : L'augmentation de la masse corporelle peut affecter le positionnement et le confort au lit.

  • Perturbation de la respiration : la croissance de l'utérus exerce une pression sur les poumons, qui peut entraîner des problèmes respiratoires pendant le sommeil. Les changements hormonaux peuvent augmenter les ronflements et le risque d'apnée du sommeil.

  • Reflux : Une digestion plus lente peut entraîner un reflux gastro-œsophagien perturbant le soir.

  • Nycturie : une fréquence urinaire accrue peut entraîner le besoin de sortir du lit pour aller aux toilettes.

  • Syndrome des jambes sans repos : La cause exacte est inconnue, mais les femmes enceintes ont un risque plus élevé de souffrir du syndrome des jambes sans repos, même si elles n'ont jamais eu de symptômes avant la grossesse.

Comment lutter contre l'insomnie naturellement ?

Qu’il s’agisse de vous aider à dormir en raison d'une nuit agitée occasionnelle ou de soulager des insomnies chroniques, sachez qu’il y a des alternatives naturelles ! 

Mélatonine

La mélatonine est une hormone naturelle qui aide à réguler le cycle veille-sommeil dans le cerveau. Le corps la fabrique la nuit, lorsque la lumière est faible. Les recherches suggèrent que les suppléments de mélatonine seraient efficaces pour les troubles du sommeil liés au rythme circadien tels que : 

  • Le décalage horaire

  • Le travail en 3/8 

  • Insomnie chez les enfants souffrant de troubles du développement neurologique

  • L’hypertension nocturne.

La valériane

La valériane (Valeriana officinalis) agirait sur les niveaux d'acide gamma-aminobutyrique (GABA), une substance chimique calmante présente dans le cerveau. La racine de valériane, prise généralement une heure avant le coucher, aide à normaliser le sommeil grâce à ses propriétés relaxantes et sédatives. Elle est prescrite depuis la nuit des temps pour traiter l’insomnie et participe à la réduction de la nervosité et de l’anxiété tout en diminuant les troubles du sommeil.

La passiflore

Comme la valériane, la passiflore aiderait à lutter contre l'anxiété et le sommeil en agissant sur les niveaux d'acide gamma-aminobutyrique (GABA) dans le cerveau. 

+  Pierre Jérôme 

L’association de valériane et de passiflore serait plus qu’efficace pour endiguer les problèmes d’insomnies. C’est pourquoi Pierre Jérôme propose un complément alimentaire à base de ces deux plantes aux vertus sédatives. Il s’agit du complexe Sommeillor. Il est tout indiqué pour faciliter l’endormissement, éviter les trop nombreux réveils nocturnes.

La camomille

La camomille est connue pour favoriser le sommeil. Elle est traditionnellement utilisée pour réduire la tension musculaire et l'anxiété, ce qui, en théorie, peut aider à induire le sommeil. 

Tryptophane

Le tryptophane est un acide aminé naturel que l'on trouve dans certains aliments. C'est un élément constitutif de la sérotonine. La sérotonine est transformée en mélatonine. Cet acide permettrait de réduire les épisodes de réveils nocturnes.

+ Astuce Pierre Jérôme pour consommer des aliments riches en tryptophane :

Privilégiez : 

  • Le lait

  • Le poisson

  • Dinde et poulet

  • Le fromage

  • Les cacahuètes

  • Graines de tournesol et de citrouille

Le magnésium

Le magnésium constituerait un sédatif naturel. C’est pourquoi certaines recherches montrent que les suppléments de magnésium peuvent aider à lutter contre l'insomnie

+ Astuce Pierre Jérôme pour consommer des aliments riches en magnésium :

Privilégiez : 

  • Les graines de citrouille et de chia

  • Les amandes, noix de cajou et cacahuètes

  • Les épinards

  • Le lait de soja

  • Haricots noirs 

Comment remplacer les somnifères au quotidien ?

Un bon sevrage des somnifères n’est pas chose simple. Outre une bonne volonté, vous pourrez vous appuyer sur des compléments alimentaires réputés efficaces en ce domaine, mais aussi modifier quelque peu votre mode vie et vous faire aider par des techniques et thérapies éprouvées et accessibles. 

Adopter un mode de vie plus sain

De mauvaises habitudes liées au mode de vie, à l’alimentation et à la boisson peuvent augmenter le risque d'insomnie et de réveils nocturnes. Il appartiendra à chaque personne soucieuse de retrouver une bonne qualité de vie et de sommeil de tendre le plus possible vers un mode de vie sain. 

+ Astuces pratiques Pierre Jérôme éviter ou limiter les insomnies en adoptant un mode de vie plus sain. 

  • Éviter de stimuler le cerveau jusque tard dans la soirée, par exemple en travaillant tard, en jouant à des jeux vidéo ou en utilisant d'autres appareils électroniques.

  • Éviter de faire une sieste en fin d'après-midi peut perturber votre rythme de sommeil et rendre difficile l'endormissement le soir.

  • Ne pas utiliser son lit pour des activités autres que le sommeil. Cette habitude peut créer des associations mentales entre le lit et l'éveil.

  • Bien que souvent négligés, les choix alimentaires peuvent jouer un rôle dans les problèmes de sommeil tels que l'insomnie. Les repas lourds et les aliments épicés peuvent être difficiles à digérer et risquent d'entraîner des problèmes de sommeil s'ils sont consommés tard dans la soirée.

  • La caféine est un stimulant qui peut rester dans l'organisme pendant des heures, rendant le sommeil plus difficile et pouvant contribuer à l'insomnie lorsqu'elle est consommée l'après-midi et le soir. La nicotine peut elle aussi nuire au sommeil.

  • L'alcool, un sédatif pouvant donner une sensation de somnolence, peut perturber le cycle de sommeil et provoquer des réveils nocturnes.

Utiliser des alternatives naturelles aux somnifères 

Pour vous éviter de recourir aux somnifères pharmaceutiques, avec leurs effets secondaires et leur potentiel d'accoutumance, optez plutôt pour des méthodes naturelles et non agressives.  

Dans la boutique en ligne Pierre Jérôme vous trouverez :

  • De la mélatonine indiquée pour réduire le temps d’endormissement et atténuer les effets du décalage horaire

  • De la valériane indiquée pour normaliser le sommeil grâce à ses propriétés relaxantes et sédatives.

  • Sommeillor, un concentré de bonnes nuits et de doux rêves, fabriqué et conditionné en France dans un laboratoire certifié ISO 9001 et ISO 22000.

S’aider de techniques éprouvées et de thérapies douces

Associés à des compléments alimentaires sûrs, testés et approuvés et fabriqués en France, les « remèdes » suivants peuvent se rendre utiles pour mieux dormir et éviter la prise de somnifères.

  • La luminothérapie est parfois utilisée dans les plans de traitement du sommeil. L'exposition à la lumière aide le corps à savoir quand s'endormir et quand se réveiller. 

  • La méditation peut ralentir la respiration, réduire les niveaux d'hormones de stress, détendre le corps et calmer l'esprit.

  • La relaxation. Des exercices de respiration, de gestion du stress par la pleine conscience ou de tai-chi pourraient soulager l'insomnie et auraient également des effets bénéfiques sur le sommeil.

  • L'aromathérapie. Elle améliorerait la qualité du sommeil. Le massage aromathérapeutique s’avèrerait encore plus utile que l'inhalation.

  • Alimentation et régime équilibré. Évitez la caféine et la nicotine, car elles peuvent causer de l'insomnie et de l'agitation. Choisissez des aliments qui contiennent du tryptophane et du magnésium, car ils pourraient favoriser le sommeil. Voir les conseils Pierre Jérôme ci-dessus. 

  • Musicothérapie. On a constaté que la musicothérapie améliore la qualité du sommeil. Elle peut également réduire les réveils nocturnes, allonger la durée du sommeil et accroître la satisfaction à l'égard du sommeil.

  • L'exercice physique. La plupart des études ont montré que l'exercice physique améliorait la qualité ou la durée du sommeil. Il faudra tout de même éviter de faire de l'exercice trop près de l'heure du coucher, au risque d’augmenter les niveaux d'adrénaline et de favoriser l'insomnie.

  • Le remplacement de matelas et d'oreillers anciens, usés ou inconfortables par des matelas et des oreillers neufs et confortables peut contribuer à améliorer la qualité du sommeil. 

VOIR LES PRODUITS

Quels sont les bienfaits d’un meilleur sommeil ?

Tout comme bien se nourrir, boire de l'eau en grande quantité et faire de l'exercice régulièrement, un sommeil de qualité constitue un élément important de la santé globale. Les experts du sommeil s'accordent à dire qu'il y a de nombreux avantages à faire des nuits complètes sans rupture de cycle.  Et pourquoi bien dormir ? Parce que pendant le sommeil, l'organisme effectue un certain nombre de processus de réparation et de maintien qui affectent presque toutes sphères de l’organisme. Par conséquent, une bonne nuit de sommeil, ou un manque de sommeil, peut avoir un impact sur le corps, tant sur le plan mental que physique.

Amélioration de l'humeur

Le sommeil restaure l'organisme et améliore les niveaux d'énergie. Se réveiller bien reposé peut donc exercer une influence positive sur l'humeur d'une personne. Les personnes qui ne dorment pas suffisamment ont plus de « chance » de développer des troubles mentaux telle que l'anxiété, la dépression et de l'irritabilité. L'adoption d'une saine et cohérente routine de sommeil permet bien souvent de résoudre ces symptômes.

Un cœur en bonne santé

Un sommeil de qualité favorise la santé cardiaque. Pendant le sommeil, le rythme cardiaque ralentit et la pression artérielle diminue pour que le cœur et le système vasculaire puissent se reposer. L’insomnie constitue un facteur de risque d'événements cardiovasculaires indésirables. Puisque la pression artérielle reste élevée pendant une période prolongée, cela augmente le risque d'infarctus et d'insuffisance cardiaque.

Régulation de la glycémie

Le sommeil a un impact sur la relation de l'organisme avec l'hormone insuline. Le glucose est une substance qui aide le glucose à pénétrer dans les cellules de l'organisme. Les cellules se servent ensuite du glucose comme source d'énergie. Dormir sept heures ou plus chaque nuit permet de réguler la glycémie dans l'organisme. Les adultes qui dorment moins de sept heures par nuit et subissent des épisodes d’insomnie, présentent un risque accru de diabète de type 2. Faute de sommeil, la résistance de l'organisme à l'insuline augmente, car les cellules ne sont pas en mesure d'utiliser l'insuline de manière appropriée. 

Amélioration de la fonction mentale

Il est prouvé que le sommeil favorise la mémoire et les compétences cognitives. La théorie de la plasticité cérébrale postule que le sommeil est nécessaire pour que le cerveau puisse se développer, se réorganiser, se restructurer et établir de nouvelles connexions neuronales. Ce sont ces connexions dans le cerveau qui facilitent l’apprentissage de nouvelles informations.  En d'autres termes, une nuit sans insomnie peut permettre de mieux résoudre les problèmes et de prendre de meilleures décisions. Le manque de sommeil a également un impact sur le jugement. Les médecins estiment que les personnes en manque de sommeil ont tendance à avoir un comportement plus risqué et à prendre de mauvaises décisions. 

Un système immunitaire restauré

Pendant le sommeil, le corps produit des hormones de croissance nécessaires au développement des enfants et des adolescents. Ces hormones de croissance réparent également les tissus et les cellules chez les personnes de tous âges. Pendant le sommeil, le corps produit également des cytokines, qui aident le système immunitaire à lutter contre les infections. Une nuit troublée par des insomnies chroniques peut limiter la réponse immunitaire de l'organisme aux infections, rendant les individus plus sensibles aux infections courantes, comme le rhume.  

Soulagement du stress

Les personnes qui ne connaissent pas l’insomnie ont tendance à mieux gérer le stress. En se réveillant frais et dispos, elles évitent les facteurs de stress tels que les performances médiocres, la difficulté à penser clairement et le manque d'énergie.

Performances sportives

Le sommeil est un élément clé de la récupération athlétique.  C'est pendant le sommeil que la production d'hormones nécessaires à la réparation des tissus est la plus élevée. Ces hormones de croissance sont et contribuent probablement à la croissance musculaire. Que l’on soit athlète ou sportif du dimanche, l’absence d’insomnie permettra aux membres (trop) sollicités de se restaurer, d’éviter le surentraînement et d’améliorer leurs performances. 

Maintien d'un poids sain

Un sommeil de qualité, en plus de l'exercice, de la gestion du stress et d'une alimentation saine, permet (sauf problèmes médicaux particuliers) de maintenir un poids sain. Il semblerait que pendant le sommeil, le corps produise naturellement plus de leptine, un coupe-faim, alors que la production de ghréline, un stimulant de l'appétit serait réduite, un manque de sommeil peut entraîner une plus grande sensation de faim.

Quelle que soit la raison de vos troubles du sommeil et leur fréquence, rendez-vous sur la boutique Pierre Jérôme pour éviter le recours à des somnifères et trouver des remèdes naturels contre l’insomnie et les réveils nocturnes.

VOIR LES PRODUITS

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close